Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 21:28

spirit-and-history_hall-of-fame_watches_tourbillon_showroom.jpg

 

 

 

Et bien dites donc mes poulettes et mes poulets....

Mon dernier article date du 20 juillet!!!!

Plus de deux mois!!!

Là... Pour le coup... J'ai un peu honte ... Parce que, figurez vous que j'ai plein de choses à vous raconter, tout le temps... Mais ce maudit temps, encore et toujours, ne me laisse pas me poser...

Et là, ce soir, j'ai décidé de me poser, de poser ces quelques mots et, comme je sais que cela vous a terriblement manqué (en toute modestie, n'est-ce pas...), je vais râler un peu et vous raconter ma petite vie (enfin, des extraits car je n'ai pas envie d'y passer mon week end!)

 

Tout d'abord, sachez, (et plaignez-moi SVP) que j'ai une double tendinite au niveau du pouce et du poignet gauche! Ben oui! Cela m'apprendra à faire ma costaude et à porter des seaux de gravats à la déchetterie, les empoigner et les verser dans la benne vite fait en ne réfléchissant pas à la pression exercée par ces seaux métalliques sur mon fragile poignet visiblement mal positionné. Plus d'un mois d'élancements plus tard, me voilà chez mon médecin presque en larmes, car figurez vous que le poignet est reliè au coude et lui même à l'épaule (vous ne le saviez pas je suppose, hein?) et que le soir venu, je suis presque immobilisée tant je souffre le martyr! (Ben quoi? Même pas j'exagère je vous signale!) Grosses remontrances médicales et me voilà à la pharmacie, enfilant un splendide truc noir qui maintient le poignet, le pouce, qui remonte presque jusqu'au coude,  et qui a suscité des exclamations admiratives de mon fils:  "La classe maman! On dirait le bras de Dark Vador!"... 

 

Cet adorable enfant qui vous rend d'ailleurs  malade tant son entrée en sixième se passe mal... Qui rentre si effondré, les premiers jours que vous êtes à deux doigts d'engager un precepteur qui lui donnera des cours à domicile, quitte à prendre vous, un job de nuit comme vigile dans un supermarché pour le lui payer cet enseignant providentiel! Et puis, un matin, vous accompagnez votre Madone des 7 douleurs à l'intérieur de son établissement pour parler à une CPE adorable, un principal adjoint plein d'empathie, des pions touchés par les larmes de votre futur Tanguy... Et là, vous réalisez que votre chouchou a du mal à grandir peut -être aussi parce que vous avez du mal à l'imaginer grandir... Alors le soir, vous discutez avec lui, le rassurez,  faites le point des choses positives de sa nouvelle scolarité, lui donnez les clefs de l'appartement... Plus de trois semaines plus tard? Il s'éclate avec ses nouveaux potes, participe à chaque pause d'entre midi aux activités sportives proposées par l'UNSS, revient à pied avec son copain, rentre à l'appart, se prépare son goûter et quand maman et petite soeur rentrent, râle, parce qu'il était bien tranquille tout seul!!!! Et finalement, vous souriez.... C'est chouette de les voir grandir vos poussins....

 

Ces poussins dont vous vous occupez toute la journée et  qui sont d'ailleurs épuisés par le retour de la FAMEUSE semaine d'école à 4 jours et demi! Alors, moi, en tant que maitresse, j'aimerai connaître le nom des chrono-biologistes qui ont dit que le rythme de l'enfant serait ainsi mieux respecté, et les apprentissages de meilleure qualité! Parce qu'ainsi je pourrai les inviter dans ma classe le vendredi toute la journée, leur montrer qu'au concours de plus nombreux baillements, mes poussins et ceux de mes collègues sont les grands gagnants! Parce que la pause du mercredi matin était essentielle pour eux! Et que moi et tous mes collègues espérions au moins travailler le samedi matin parce que, mine de rien, cette demi journée était, dans mes lointains souvenirs, plus productive que celle du mercredi matin! Mais que ces scientifiques et ces politiciens ont décidé que non! tant pis pour ceux qui côtoient les enfants au quotidien, ce serait comme ça et pas autrement! Au diable aussi les associations sportives ou culturelles qui ont perdu des licenciés, des adhérents, car impossible pour eux de trouver des  bénévoles disponibles pour assurer leur enseignement dans d'autres créneaux horaires plus tardifs et moins attrayants pour les enfants! Bref... je vous passerai aussi les nouvelles directives de notre Ministère, qui imposent aux enseignants "victimes" du retour à la semaine de 4 jours et demi de se rendre à des animations pédagogiques de 17h à 20h! Je peux vous assurer qu'à chaque convocation pour une de ces animations, mon inspectrice recevra une lettre de ma part lui expliquant que je ne peux faire garder mes deux enfants en soirée, et que ces animations devront se passer de mon indispensable présence... Et si elle ne comprend pas, je peux  lui déposer mes loulous à son bureau avec repas tiré du sac et devoirs à terminer pour le lendemain.  Je ne suis pas devenue enseignante pour être esclave d'une administration inhumaine et parfois idiote (souvent?). Je dis et je le répète: je fais le plus beau métier du monde. Je l'aime mon boulot. Mais son côté administratif me rend folle et me donne parfois des envies de tout envoyer ballader. Ah? Je ne vous l'avais pas encore dit? Ben oui... J'ai des projets professionnels différents et créatifs... Mais chut! C'est encore un secret pour l'instant! La vie est courte.... Je ne sais plus qui a dit qu'il fallait vivre ses rêves et non rêver sa vie... Mais il avait on ne peut plus raison..

 

A propos de rêves, j'en ai toujours autant. Mais je fais des cauchemars aussi... Surtout quand j'allume une télé débilisante et médiocre au plus haut point... Je ne la regarde quasiment jamais. Effrayée par les journaux télévisés, les émissions qui laissent entrevoir le spectre de l'extrême droite se profiler à l'horizon. Certains disent que notre pays va mal. Doux euphémisme je pense... Regardez autour de vous... J'ai parfois le sentiment d'un ras le bol général. Rien ne va. tout le monde le dit. Et personne ne fait rien. Ou pas grand chose. Moi, j'ai souvenir que la France était un pays râleur, contestataire. Avant, nous contestions dans la rue. Aujourd'hui, les gens râlent devant leurs écrans. Effrayés par des reportages montrant le pire de notre pays: misère, violence... Et comme se protéger de tout cela, on ne sort pas. On ne râle plus. On se fait tout petit. Fatalisme? Peur? Si seulement les Français pouvaient descendre dans la rue et crier haut et fort qu'ils ne sont pas des moutons lobotomisés! Je rêve? Non! Nous l'avons bien fait pour le mariage pour tous! Alors pourquoi pas pour le reste? On va encore longtemps accepter d'être pris pour des cons, par des partis de tout bord? Je crois qu'il est temps de sortir de notre torpeur et de demander des comptes à ceux qui vident les nôtres! Vous souriez? Pas moi. Je déteste ce que notre pays est en train de devenir. Les réseaux sociaux ont remplacé les cafés ou autres lieux de rencontres  dans lesquels on savait refaire le monde. On se cache derrière un écran pour observer ceux qui essaient de montrer du doigt ce qui ne va pas et on critique, on lynche celui ou celle qui dérange. Parce que les émissions qui créaient des citoyens ont été remplacées par des émisssions qui créent des décérébrés notoires. Observez. Analysez. Et vous serez comme moi. Effrayés. Mais je suis de ceux qui pensent que les choses peuvent toujours changer. Et je l'espère car là, franchement, nous n'avons guère le choix...

 

Moi, ce soir, j'ai fait le choix d'ôter mon gant de Dark Vador pour vous écrire... Et ma douleur se rappelle doucement à mon bon souvenir... Alors je file...

 

Au fait: à part ma mésavenure tendinitesque (m'en fiche que cela n'existe pas....) je suis en pleine forme! Mais cela... C'est une autre histoire.... Rendez-vous sur Hellocoton !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by miss.café - dans instants de vie
commenter cet article

commentaires