Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 22:52

 

Icon-Fist.jpg

 

 

Il est de ces jours maudits qu'on voudrait avoir rêvés. Cauchemardés. Aujourd'hui en est un.

 

Parce qu'un simple sms vous laisse K.O, à genoux sur le parquet de votre chambre. Lisant et relisant ces mots. Affreux. Terribles. Vous retenez vos sanglots mais laissez couler vos larmes. Silencieusement. Jurant, pestant contre la vie injuste et cruelle. Contre cette saloperie qui arrive. Sans mot dire.

 

Et que vous vous repassez en silence les jours et les semaines qui ont précédés. Analysant chaque instant, chaque mot échangé. Et que vous vous dites: je le sentais. Elle le savait. Mais que vous refusiez d'admettre. Parce que non, ce n'est pas possible.

 

Hélas, si c'est possible. Le verdict est sans appel. Double saloperie. Identifiée. Localisée. Là. Présente. Et que vous, effondrée, vous ne savez que faire. Quoi dire. Que peut-on faire? Que peut-on dire, d'ailleurs.

 

A part que vous êtes là. Que vous la soutiendrez. Que vous avez envie de la serrer dans vos bras et de la rassurer. De lui dire qu'elle en a déjà vaincu deux et qu'elle vaincra les deux là. C'est sûr. Ce que vous n'osez pas lui dire, c'est combien elle compte pour vous. Malgré les prises de tête, les désaccords réguliers. Qu'elle fait partie de vous.

 

Que depuis 6 ans, nous arpentons chaque jour les mêmes couloirs, que nous partageons les mêmes repas, que nous nous racontons nos petits secrets. Que nous dissertons sur tout et n'importe quoi. Que nous avons des fous rires mémorables. Qu'elle vous a soutenue dans des moments difficiles, vous prêtant ses épaules pour pleurer, son sourire pour vous remonter le moral. Que vous entendez, dans la classe à côté, ses bracelets et ses colliers cliqueter ... Que vous aimez sa façon de voir les choses, de rire, d'éclater de rire... Que vous vous échangez des livres, des films, prétextes à des discussions sans fin...

 

Non tout cela, vous ne le lui rappelez pas. Parce que vous savez qu'elle le sait. et que tout cela va certainement  lui manquer dans les semaines et les mois à venir.

 

Alors vous lui écrivez des mots sobres. Pudiques. Vous savez qu'elle saura lire entre les lignes.

 

Et vous pleurez. Maudissant tout le monde et n'importe qui. Vous révoltant contre cette saloperie. Blasphémant même contre des Dieux qui semblent jouer avec la Vie. Vous enragez. Vous pestez contre ces médecins qui auraient dû voir. Savoir. Faire des examens plus tôt. Mais vos larmes ne s'arrêtent pas. 

 

Et puis... Vous pensez à elle. A ce qu'elle doit penser, ressentir, éprouver. Et, là, tout doucement, vous séchez vos larmes. En silence. Et vous vous dites qu'elle va avoir besoin de vous. De votre force. Sa douleur doit être telle que vos larmes ne peuvent rien pour elle, et semblent bien dérisoires.

 

Et doucement, vous vous relevez. Parce que vous savez que passé ce coup de massue, elle va se battre. Qu'elle va montrer à cette saloperie à qui elle a affaire. Parce qu'elle a un tempérament hors du commun. Une volonté de fer. Et qu'elle aime trop la vie et les siens pour baisser les bras. Qu'elle ne se laissera pas vaincre. Qu'elle va se relever, grandie et encore plus forte.

 

Et qu'elle va avoir besoin de vous. De votre amitié. De votre soutien. De votre sourire. De votre foi en la vie. De votre foi en elle. Et que vous serez là. A chaque instant. Parce que vous l'aimez. Tout simplement.

 

Bats toi, Isa. Bats toi. Tu m'as écrit tout-à-l'heure que la bataille allait être dure car l'ennemi était  terrible. Tu vas gagner. Je le sais. Nous le savons. Nous sommes là.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by miss.café - dans instants de vie
commenter cet article

commentaires

Mamzell'Dree 16/10/2011 14:49


Mon Dieu apprendre ça c'est toujours aussi horrible...
JE suis de tout coeur avec toi et ton amie...


miss.café 16/10/2011 14:55



Coucou ma belle.... Merci.... Hélas, j'ai écrit la suite... Je te laisse lire.... je t'embrasse....


 



Mia Terra Latina 10/10/2011 19:01


Ma mère est partie à cause de cette saloperie alors bien sûr je suis triste, bien sûr j'ai les larmes aux yeux, quand j'en entends parler.
Courage ma belle ! Fais un grand hug à ton amie. Nous sommes de tout coeur avec elle !
Bisous ! ;-)


miss.café 12/10/2011 21:59



Merci ma Mia... J'imagine ta peine... Je viens d'écrire la suite.... Merci.... Je t'embrasse....


 



Nikit@ 06/10/2011 23:28


De tout coeur avec vous ... Bon courage et des bisous ;o)


miss.café 12/10/2011 21:59



Merci..... gros bisous...


 



Delphine 06/10/2011 20:46


Quelle saloperie cette maladie... je n'ai que ces mots.


miss.café 12/10/2011 21:59



Y'en a pas d'autres..... Bisous!!


 



cistu 27/09/2011 10:45


Je comprends... je ressens... je pense à ton amie, je pense à toi... je sais que tu seras là, forte pour elle quand elle doutera, quand elle fatiguera, heureuse pour elle quand elle vaincra ...
Une amie vit un calvaire identique... et commence à voir enfin le bout du tunnel... P- - - - -, cette saloperie, merde, elle fait trop partie de notre vie : parents, amie, vieux, jeunes... ça me
fait peur, ça me révolte... mais il faut garder la tête froide et le coeur chaud... ton amie a une chance... celle d'être entourée, ton amitié. Le moral, la volonté sont, je suis sûre, deux
conditions importantes à la guérison... je t'embrasse de toute mon amitié... CURAGIU à Isabelle, par tes mots, on pense fort à elle !!!!


miss.café 06/10/2011 21:05

Merci ma Cistu! Je t'ai envoyé un mail prive. Énormes bisous