Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 09:55

Oui, je sais.... Je suis quelque peu absente ces temps ci..... Pas très assidue, n'est-ce pas? Je sais, je sais.... A ma décharge: je n'ai internet chez moi que depuis 2 semaines.... Problèmes de câble, de réseau, de connexion, de prise défectueuse.... Bref, au bout de 2 mois, Orange a réussi à me rattacher au monde virtuel.... Vite un cierge! Parce que franchement, mettre deux mois pour trouver une solution..... Remarquez... Je ne suis pas la cliente pénible qui appelle sans cesse en râlant! Plutôt la cliente qui oublie de rappeler et qui n'ose pas râler sur ces techniciens qui n'y sont pour rien. Donc après moultes et moultes péripéties orangesques, me revoilà devant mon écran.

 

Euh????????? Tout cela pour vous dire quoi? Ah oui! J'ai profité de ces semaines de repos bloguesque pour essayer de  rattraper mon retard en : cinéma, lecture, couture..... Et le pire! Je n'ai pas regardé, lu, créé le dixième de ce que je voulais.... J'vous jure.... (Jamais contente celle là hein?) Bref.... Et malgré mes dvd encore en retard, ma pile de livres toujours aussi grande (ne plus aller dans une librairie les jours de cafard!!!!), mes tissus fraîchement achetés, je me dis "Tiens, un ciné... Cela fait longtemps!"

Petits échanges de messages avec ma Little Pretty Woman (elle a 18 ans passés, vous vous rendez compte? Cela ne nous rajeunit pas, hein?).

Elle m'emmène voir "Skyfall". Ouaip...... Un James Bond.... Bon.... C'est bien pour lui faire plaisir que j'accepte, parce que moi, les cascades, les gadgets, les minettes super bien roulées qui se dandinent devant un mec qui a un flingue toujours à la main, non merci!

"Il paraît qu'il est génial!" Ouais ben j'espère car il dure quand même 2h23 ce dernier opus....

 

C'est parti....

2h23 après, je ressors RA-VIE!!!! Vraiment....

Pas une seconde d'ennui. Une intrigue bien menée. Des personnages troublants et psychologiquement intéressants. Des décors superbes. De l'action (oui bon, je l'avoue, un peu exagérée parfois...). Des James Bond Girls tout en pudeur (dans la scène sous la douche, on ne voit que les bras musclés et le dos de Daniel Craig, ce qui, perso, me convient parfaitement!!!), aucune once de vulgarité, je dirai même une certaine classe.... Des secrets d'enfance dévoilés.....

Me voilà plus qu'enchantée.

Ben oui, M'sieurs-dames! cela fait du bien, de temps en temps, de regarder un film qui vide la tête, qui ne nous renvoie pas à nos  questions existentielles quotidiennes. Un film que se regarde, tout simplement. Et qui plus est, avec un Daniel Craig sexy au possible, la preuve:

skyfall-james-bond-torse-nu.jpg

 et un Javier Bardem répugnant à souhait, (portant une de ces perruques peroxydée qui a dû bien les faire rire quand il est sorti la première fois de la séance maquillage avec ça sur la tête, tant il est monstrueux!), mais absolument génial dans le rôle du méchant.

javier-bardem-skyfall-port.jpg

 

Le seul et unique James Bond que j'ai vu est le premier "J.B. contre le Dr No". Et la scène avec la tarentule qui monte sur le torse de Sean Connery m'a révulsée, m'a fait dire que ce genre de film n'était définitivement pas pour moi.... Mais je vous avoue que "Skyfall" donnerait presque envie de se plonger dans la saga..... Faut voir.....

 

Il faut aussi reconnaître des notes d'humour so British.... Petits sourires, quand après une cascade impressionnante, notre agent secret se relève et remet avec une désinvolture unique, ses boutons de manchettes en place....Très importants les boutons de manchettes.... Celle qui m'a fait pouffer de rire? Quand Silva fait exploser la légendaire Aston Martin de 007: à ce moment, là, on a l'impression de l'atteindre  en plein coeur, comme si la pierre angulaire de sa vie avait été touchée:il prend un air vraiment méchant, plisse des magnifiques yeux bleus, et de rage, fait exploser sa propre  maison d'enfance! Ce qui est drôle? Ben .... Le même Silva abat froidement la sculpturale james Bond Girl devant lui, quelques scènes auparavant, et il ne dit rien, stoïque face à la belle Séverine, morte, une balle dans la tête.....Machisme quand tu les tiens..... Mais bon, faut le comprendre: une telle voiture ne court pas les rues! Alors qu'il sait pertinemment qu'il en aura une autre de James Bond Girl toute aussi divine dans le prochain film....

 

Et puis, une des plus grande satisfaction tirée de cette soirée est d'entendre Little Pretty Woman, vous dire "Purée, qu'est-ce qu'il est beau et sexy!" Elle qui se pâme devant un Robert Pattinsson maigrichon et pâlot, cela donne de l'espoir, non?

 

Et mention spéciale à l'agent Q!!!! Un jeune homme qui, en dix clics, sauve l'Angleterre des mains des vilains terroristes informatiques, remet tout le système en place, crée des fausses pistes virtuelles.....  Et cela vous laisse rêveuse, vous qui avez mis 2 mois à avoir internet car aucun des technicien n'avait été capable de voir que le câble extérieur était HS!!!!!! Et limite cela vous fait sourire sarcastiquement....

 

Bon allez....Sérieusement.... C'est un très bon film. Quant à moi, les prochains abdos que je regarderai sur grand écran seront ceux de Taylor Lautner.... Ben oui, après "le vieux sexy aux yeux bleux" dixit Little Pretty Woman, elle m'emmène voir Vampires&Co.... On ne rigole pas! J'adoooooorrrrrreee......

 

Ah oui j'oubliais: pour ceux qui ne connaissent pas: la chanson titre du film, interprétée par Adèle. Une merveille. Ecoutez la.....

link

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

 

 

Repost 0
Published by miss.café - dans Cinéma
commenter cet article
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 22:03

kill-bill.jpg

La première fois que j'ai entendu parler de Kill Bill, je n'ai pas relevé. La première fois que j'ai vu l'affiche, je me suis dit "Bof. Cela doit être sanguinolent ce film." La première fois que j'ai vu des extraits, je me suis dit "Oh la la.... C'est quoi ce truc?" La première fois que j'ai lu les critiques, je me suis dit "Ils exagèrent... Un chef d'oeuvre.... Pfff" La première fois que j'ai vu Uma Thurman dans sa combinaison moulante, je me suis dit "Oh la vache! A-t-on le droit d'être aussi belle?" la seule chose qui trouva grâce à mes yeux, ce fut la bande originale....
Et puis, J'ai décidé de le regarder, bien des années après sa sortie.... Et là, ce fut "la" révélation.... Oui, c'est sanglant. Oui, c'est très spécial. Oui, c'est surréaliste. Et, plus que tout: oui, c'est un chef d'oeuvre..... Un vrai. Un film qui vous prend aux tripes, qui vous transporte dans son univers déjanté. Et vous voyagez avec ses personnages; vous vous prenez d'affection pour Beatrix Kiddo, La Mariée, ex Black Mamba, ancienne Vipère Assassine qui renaît d'un coma profond dû à une tentative de meurtre, et qui n'a de cesse de vouloir se venger de ses anciens comparses.
Vous pleurez avec elle quand elle se rend compte qu'elle a perdu son bébé, vous souffrez avec elle quand elle essaie de marcher, de revivre.... Et surtout, vous accordez toute légitimité à sa quête sanglante.... Et quels qu'en soient les moyens.
Les combats du premier opus sont filmés comme une chorégraphie géante et surréaliste... La violence est là, certes, mais toujours artistique. Les scènes de manga, expliquant l'enfance de O-Ren Ishii, sont fabuleuses de réalisme et poignantes à souhait! La scène de bagarre dans le restaurant japonais est, comment dire, "bluffante"??? Bon, je sais, une fille seule contre cent combattants aguerris est guère probable mais on s'en moque, on est dedans, on évite de cligner des yeux pour n'en rien manquer et on se dit que finalement, la combinaison jaune est très confortable pour un tel combat.....
A la fin du premier opus, il reste des questions en suspend... Oh mon Dieu, sa fille est vivante? Va-t-elle retrouver les autres? Oh la la... Le soir là je me suis couchée en faisant l'inventaire des potes à contacter le lendemain et qui seraient susceptibles de me prêter la suite!
Et me voici devant Kill Bill 2.... Différent du premier mais envoûtant, spirituel, approfondi, émouvant.... Bon, pour ceux qui ne l'ont pas vu, je tairais la fin, moment unique de tendresse.... Bon, avant, vous aurez le droit à des yeux arrachés, à une morsure de mamba noir dans le visage, à Béatrix enterrée vivante, à l'empoisonnement du maitre Pai Mei.... Mais, ne vous laissez pas arrêter par tout cela! C'est un PUR chef d'oeuvre.....
Sans compter la distribution exceptionnelle.... Chaque personnage est étudié et parfait. Le scénario est extraordinaire. Les décors époustouflants.... Et la combinaison jaune magnifique.... Ne riez pas: la porter n'est pas donné à tout le monde....
Si vous êtes curieux et n'avez pas encore vu ces deux films, courrez les louer, téléchargez-les (oh! Pas bien...) ou trouvez un pote cinéphile qui ne peut que les avoir dans sa vidéothèque.... Et vous comprendrez pourquoi, l'espace de deux films, je me suis transformée en Vipère Assassine vengeresse......
killbill2.jpg
kill2.jpg
kill-bill-sequels.jpg
KillBillVol2.jpg
kill_bill_volume_2_2002_reference.jpg
kill-bill-2-image01.jpg
Rendez-vous sur Hellocoton !
Repost 0
Published by miss.café - dans Cinéma
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 20:53

Un magnifique conte, ce soir.... 

 

C'est l'histoire d'une princesse qui assiste à la mort de sa famille et qui s'enfuit pour espérer vivre.....

 

C'est l'histoire d'un monstre qui tue à tour de bras, torture, mutile des pays entiers.....

C'est l'histoire de chevaliers qui veulent délivrer le monde de la barbarie, à leur façon.....

 

C'est l'histoire qui aurait pû être la nôtre voilà quelques décennies...... Un conte... Mais pas de fées.... Un conte qui peut nous faire réfléchir, rire, pleurer, hurler, bondir.... Il finit bien? Oui, non, peut-être....

 

Il finit.

 

Après des scènes de violences extrêmes. Après des scènes de suspens terribles. Après des scènes d'espoir. Après des scènes loufoques, en tout genre.

 

Mais il finit.

 

La princesse s'endort pour une nuit éternelle, dans sa robe rouge... Sublime et vengeresse..... Dans une envolée de flammes purificatrices.....

Le monstre a la fin qu'il mérite amplement, ainsi que ses lieutenants..... 

Les chevaliers ont perdu des leurs en route mais ils ont gagné.... Notre reconnaissance éternelle, notre admiration.....

 

Je ne vous en dirais pas plus: regardez Inglorious Basterds.....

 

C'est une merveille. Oui, c'est violent. Extrèmement violent.  Mais nécéssaire. La fin justifie les moyens. Et puis, tout bien réfléchi,  quelle était la pire violence? Celle des armes qui soutenaient les chevaliers? Celle du silence? Ou celle du monstre que trop peu de personnes osaient défier?

 

Regardez et réfléchissez..... Vous aurez la réponse..... Elle est évidente....

 

 

Une merveille je vous dis......

 

shoshana.jpg

 

La princesse....

 

inglorious-basterds-hitler.jpg

Le monstre.....

 

inglorious-basterds-L-1.jpg

Les chevaliers...

 

taran.jpg

         Le génial conteur....

  

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

 

 
Repost 0
Published by miss.café - dans Cinéma
commenter cet article
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 09:12

img_poster_large648_serge-gainsbourg-vie-heroique.jpg

 

Je n'étonnerai personne si je dis que j'ai des mois, voire des années de retard dans la culture cinématographique.... Pas le temps.....

Et hier soir, vu la qualité extraordinaire des programmes télés, mon cher et tendre me propose "Gainsbourg, vie héroïque", film que j'avais très envie de voir mais pas là, trop fatiguée, très migraineuse et très envie d'un film léger..... Mais bon, Monsieur était lui, très décidé.... Donc, c'est parti.... Au bout de quelques minutes, me voilà fascinée, revigorée, étonnée par ce film tourné comme un conte, avec des narrations poétiques, des personnages imaginaires, mention spéciale pour sa "gueule", élément surprenant qui devient indispensable au film..... sans oublier, évidement, les différentes époques de la vie du grand Serge....

 

gue.jpg

 

 

On assiste à son enfance troublée par des rafles nazies, à sa vie de jeune homme timide, étudiant aux Beaux Arts qui plaît aux femmes, à ses premiers pas dans la musique, à son amour sans failles pour ses parents, à ses rencontres  avec Gréco, Bardot, à sa passion pour Jane, à sa déchéance physique, à sa volonté de provoquer mais avec un tel talent qu'il en devient génial...... et tout cela (et j'en oublie) délicatement enveloppé dans sa musique, chaque séquence est musicale, chantante et on se surprend à chanter quasiment tous les extraits......

 

03C003C002607354-photo-gainsbourg-vie-heroique.jpg

 

photos-culture-cinema-serge-gainsbourg-vie-heroique-en-imag.jpg

 

Serge-Gainsbourg-vie-heroique-27-29090.jpg

 

gainsbourg-vie-heroique-20-01-2010-19-g.jpg 

Les cigarettes et leurs volutes de fumée sont omniprésentes. Les tissus noirs aussi.....

 

Et surtout, plus que tout, on le trouve terriblement attachant, Serge.... Bon, moi je l'ai toujours aimé, donc je ne suis pas objective, sans doute..... Et il aimait. Mal, peut-être. Trop, sans doute. Mais il aimait. C'est rare un homme rempli de tant d'amour... Et de contradictions..... Joann Sfar, le réalisateur,  a d'ailleurs écrit cette phrase qui apparaît avant le générique de fin:  "J'aime trop Gainsbourg pour le ramener au réel. Ce ne sont pas ses vérités qui m'intéressent, ce sont ses mensonges".

 

Quant à son génie créatif...... Il n'y a rien à dire..... Il est d'une telle évidence....

 

Laissez vous tenter ..... C'est un régal.......

 

(Je n'ai aucune compétence en matière de critique cinématographique.... Ce sont des émotions dont je vous parle... le reste, je le laisse aux "connaisseurs"......Ah si! Eric Elmosnino est absolument époustouflant dans ce rôle!!!!)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

 

Repost 0
Published by miss.café - dans Cinéma
commenter cet article
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 22:04

Aujourd'hui, c'est sûr, l'été était là..... Chaud, très chaud... Et comme dans notre région, on ne fait pas les choses à moitié, il n'y avait pas d'air, de vent ... Chaleur étouffante et pesante..... Assise sur la terrasse de ma petite soeur, il y eut, pendant quelques secondes, une brise légère qui fit venir à moi, un doux parfum de son parterre de lavande... Et en fermant les yeux, je me suis retrouvée dans la garrigue.....

 

Mais, en les ouvrant , je me suis rendue à l'évidence..... De Manon des Sources, je n'ai pas:

 

Le mas provençal, plein de charme et d'histoire.... Construit de pierres, d'ardoise.... Accueillant et rustique.... Chaleureux et frais.....Simple et fleuri.... Ensoleillé et ombragé.....

 

 

mas.jpg

 

Les chèvres..... Bruyantes et agiles..... Prétextes à des promenades interminables sur les rochers chauds.....

 

chevres.jpg

 

 

... de ces rochers qui donnent sur des paysages uniques et merveilleux, par leur esprit sauvage et encore peu accessibles au commun des mortels.... de ces paysages qui vous donnent le sentiment de n'être pas grand chose sur cette Terre.... une garrigue parfumée et aride, aux saveurs et couleurs envoûtantes.....

 

photos-20vignes-20et-20garrigue-20035.jpg

 

Des champs de lavande à perte de vue.....

 CA26-20photo-20champs-20lavande.jpg

 

 

La fontaine au milieu du village..... Lieu de rencontres, de papotages en tout genre.... Au murmure de l'eau rare qui s'en écoule....

 

Fontaine2.jpg

 

 

Le physique exceptionnelle de la divine Manon..... Sauvageonne inoubliable à la chevelure dorée (qui fait pâlir d'envie toutes les demoiselles qui me lisent....) Et aux formes parfaites (à faire pâlir d'envie tous les jeunes hommes qui me lisent, aussi....)

 

manon.jpg

 

 

Un prétendant original et pathétique de douleur, de folie et de laideur... (Mais, bon, cela, je ne m'en plains pas......)

Ugolin.jpg

 

Une grotte sombre et cachée.... Lieu surprenant d'un amour naissant et magnifique.....

 manon-18.jpg

 

 

Un lourd secret de famille qui empoisonne des générations... (cela non plus je ne m'en plains pas....)

0.jpg

 

 

 

Non, non, non..... De tout cela je n'ai rien...... Mais ce n'est pas grave, j'ai au moins une chose de Manon des Sources: un film qui me permet de m'envoler dans cette garrigue superbe, de vivre une histoire exceptionnelle, de sourire, d'être émue, d'être touchée par des dialogues, des paroles vraies.... Et vous savez quoi? Cela me suffit..... Le temps du film, en tout cas!!!!!!

 

affiche-Manon-des-sources-1986-1.jpg

 

 

Repost 0
Published by miss.café - dans Cinéma
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 21:28

l-amant.jpg

 Après un week end très chargé et très pluvieux, hier soir, je suis tombée sur un de mes films cultes, "L'Amant" de JJ Annaud... Un chef d'oeuvre du genre...

 

Et à chaque fois, c'est la même magie qui opère... Je me laisse absorber par cette histoire magnifique, douloureuse et vécue par Marguerite Duras durant sa jeunesse en Indochine....

 

Bon ok, abordons le sujet crûment: il y est beaucoup question de sexe, d'érotisme, de relations physiques entre les deux protagonistes. Et alors? Les scènes sont superbement tournées, les corps sont beaux et derrière tout cela, il y a des sujets dramatiques: le racisme, les interdits dans les sociétés et un amour impossible.

 

Marguerite Duras n'a pas aimé le film. Elle n'y retrouvait pas le message qu'elle voulait faire passer dans son livre. Mais je l'ai lu ce chef d'oeuvre de la littérature contemporaine et je trouve que le film, tout en omettant certains aspects de sa vie, en retrace bien les grandes lignes.....

 

La lecture du livre, après avoir vu le film à sa sortie, m'a encore plus bouleversée... La magie des mots, sans doute...

Car les mots sont recherchés, profonds, exprimant tour à tour les sentiments de l'héroïne.... Et à tous les passages où elle se défend de l'aimer, succède les passages où elle s'effondre, anéantie par un amour qu'elle a toujours voulu nier... Contrairement à lui.... Fou d'amour, qui ne s'en cache guère, mais happé par un mariage forcé et intéressé....Et c'est ce qui me touche: un amour défendu, consommé par des relations physiques, comme pour tout oublier.... Le reste n'est qu'accessoire: les familles (consentante par appât du gain pour elle, révoltée par racisme pour lui), le contexte culturel (la migration des colons vers leur pays d'origine), les traditions ancestrales mais très présentes....

 

A la beauté de tout cela, le charme des paysages, même hostiles sous des pluies diluviennes, opère: on aimerait y être, découvrir ses ruelles insalubres, ces garçonnières complaisantes.....

 

Ajouter à cela des acteurs exceptionnels, Tony Leung, divin, et Jane March, sublime de sensibilité et de retenue, et vous obtiendrez un monument du cinéma français.... Peu importe ce qu'en disent les critiques et les réticents... Et à ceux qui n'y voient qu'un vulgaire film de c..., je réponds que leur sensibilité s'arrête à ce niveau là... C'est-à-dire pas très haut....

 

"L'Amant" est un film d'amour. Point.

 

Voici deux passages qui m'émeuvent :

 

"(...) il s'est produit dans le grand salon principal l'éclatement d'une valse de Chopin (...) Et la jeune fille s'était dressée comme pour aller à son tour se tuer, se jeter à son tour dans la mer  et après elle avait pleuré parce qu'elle avait pensé à cet homme de Cholen et elle n'avait pas été sûre tout à coup de ne pas l'avoir aimé d'un amour qu'elle n'avait pas vu parce qu'il s'était perdu dans l'histoire comme l'eau  dans le sable et qu'elle le retrouvait seulement maintenant à cet instant dans la musique jetée à travers la mer."

 

"Des années après la guerre, après les mariages, les enfants, les divorces, les livres, il était venu à Paris avec sa femme. Il lui avait téléphoné. C'est moi. Elle l'avait reconnu dès la voix. Il avait dit: je voulais seulement entendre votre voix. (...) Et puis il n'avait plus su quoi lui dire. Et puis il le lui avait dit. Il lui avait dit que c'était comme avant, qu'il l'aimait encore, qu'il ne pourrait jamais cesser de l'aimer, qu'il l'aimerait jusqu'à sa mort."

 

jane1.jpg

 

 

l-amant-1992-8298-1956203072.jpg

 

01297672-photo-l-amant.jpg

 

 

 

 

Repost 0
Published by miss.café - dans Cinéma
commenter cet article